A l’occasion de nos Portes Ouvertes ou des Mercredis de l’industrie, venez découvrir nos créativ’Lab.

A Besançon sur la fabrication 3D (Métal/résine/dépôt de fil/poudre) et à Exincourt sur la Robotisation (robot humanoïde, chaine de production robotisée, …)

PROGRAMME ET INSCRIPTIONS SEMAINE DE L’APPRENTISSAGE

 INSCRIPTIONS A NOS DIFFÉRENTS ATELIERS EN BAS DE PAGE :

Pour s’inscrire, cliquez sur les liens !

INSCRIPTION PARCOURS DE L’ODYSSÉE

INSCRIPTION INFORMATIONS DE DÉCOUVERTE DES MÉTIERS DE L’INDUSTRIE

INSCRIPTION ATELIERS CV ET PRÉPARATION A L’ENTRETIEN D’EMBAUCHE

DÉCOUVERTE PRATIQUE DES MÉTIERS AU SEIN DE NOS PLATEAUX TECHNIQUES »

Salon Tous IN’dustrie du 20 au 22 mars 2018 à Belfort

Le Salon Tous In’dustrie qui regroupe le Salon des Métiers Industriels et de l’Entreprise (SMILE) et les Olympiades régionales des métiers de l’industrie, se tiendra au Parc Expo de Belfort Andelnans, l’AtraXion du 20 au 22 mars 2018.

Portes ouvertes Samedi 3 mars des CFA Bourgogne Franche-Comté !

 

Samedi 3 mars, de 9h à 16h30, 47 centres de formation d’apprentis de Bourgogne-Franche-Comté organisent simultanément leurs journées portes ouvertes de l’apprentissage. Plus d’une centaine de sites seront gratuitement accessibles au public !

 

Cette opération, cofinancée par la Région et coordonnée par la CCI Bourgogne-Franche-Comté, permettra aux jeunes et à leurs familles d’appréhender la diversité des quelque 400 métiers et formations préparés en apprentissage, du CAP au diplôme d’ingénieur, et ce dans 23 filières professionnelles.

Ces journées portes ouvertes à l’échelle du territoire seront également l’occasion de rencontrer des apprenti(e)s fiers de l’être, des maîtres d’apprentissage, des formateurs et de découvrir les équipements pédagogiques et les lieux d’hébergement…

 

L’apprentissage, désormais accessible de 16 à 30 ans, représente une garantie d’avenir professionnel pour les 19 200 jeunes formés chaque année en Bourgogne-Franche-Comté.

Pour rappel, les CFA régionaux  proposent 450 formations différentes… avec un taux de réussite aux examens de 83% et une intégration  rapide dans le monde du travail. Une pédagogie concrète qui permet en effet à 7 jeunes sur 10 de trouver un emploi 6 mois après la fin de leur cursus.

 

La Région Bourgogne-Franche-Comté est aux côtés des apprentis et de leurs familles, en prenant en charge une partie des frais liés au transport, à l’hébergement et à la restauration, accompagnent les entreprises locales dans la formation de leurs tuteurs et subventionnent les CFA afin d’offrir aux apprenants, les conditions optimales de réussite.

Les champions de l’orthographe du CFAI de Besançon

Un compliment tout particulier à Saraz Rose qui a décroché la médaille de bronze dans ce concours.

Les champions de l’orthographe du CFAI de Besançon

Jessy et Saraz Rose


Rares sont les jeunes prêts à passer plusieurs heures à s’entraîner pour réussir un concours d’orthographe. Au CFAI de Besançon, deux jeunes apprentis, scolarisés en bac professionnel, et trois autres, qui suivent une formation en BTS, l’ont fait. Ils viennent de participer au concours voltaire, dans la catégorie apprentis industriels. Cette épreuve nationale a pour objectif d’évaluer les compétences des jeunes en la matière. Durant près de 3 heures, ils doivent être capables de repérer les erreurs commises dans 195 phrases. Une dictée est également au programme. Ces candidats bisontins se sont montrés à la hauteur. Un compliment tout particulier à Sarah Rose qui a décroché la médaille de bronze dans ce concours.

Les raisons qui ont poussé ces jeunes à se lancer dans cette aventure intellectuelle sont multiples. L’envie de se lancer un défi, montrer qu’en bac professionnel on n’a pas que des connaissances pratiques et perfectionner son orthographe en font partie. Sarah-Rose et Jessy, élèves en Bac Professionnel, mettent tout en œuvre pour soigner leurs écrits. Ces deux jeunes candidats ont très bien compris qu’une orthographe défectueuse et approximative pouvait être un véritable handicap pour trouver un emploi et entrer dans la vie active. Les employeurs le rappellent d’ailleurs souvent aux enseignants qu’ils rencontrent, les fautes d’orthographe sont devenues récurrentes et ne sont pas du plus bel effet.